Grand ski en Val d’Aoste

By Bertrand, 10 janvier 2015

Lorsque je raconte à mes amis lausannois que je pars skier le week-end prochain, je perçois chez eux beaucoup de perplexité.

Difficile, en effet, d’imaginer que le ski est envisageable quelque part dans les Alpes alors que la plupart des skieurs attendent impatiemment l’arrivée des premières neiges pour dévaler les pistes. L’immense majorité des stations a retardé l’ouverture de leur domaine par manque chronique de neige en ce mois de décembre 2014.

Du grand ski était cependant à la portée de chacun à condition de 1) partit vers le sud, en particulier les massifs italiens, 2) mettre les peaux et 3) avoir un peu de flair.

Ce flair je le dois à Hugues. Fin connaisseur du Val d’Aoste celui-ci me parle la veille de notre sortie d’un couloir accessible depuis les pistes (fermées) du domaine skiable de Pila. Après avoir rejoint le col de Tsa Seche, Hugues a repéré une via ferrata qui doit nous permettre de franchir l’arête menant au sommet de la Punta Valletta. De là, un couloir encaissé doit nous permettre de regagner la base du sommet et la vallée. L’aventure est osée d’autant que nous disposons de peu d’informations sur les conditions de neige dans le couloir. Hugues me dit que cela peut être “la sortie de l’année comme le but de l’année”.

Ce sera peut-être bien la sortie de l’année … Malgré des conditions météo parfois capricieuses, dues notamment au manque épisodique de visibilité et au vent, la sortie se déroule à merveille. Une fois arrivé à la base de l’arête, quelques coups de pelle nous permettent de faire apparaître le câble de la via ferrata et nous rejoignons relativement aisément le sommet. A la descente, les conditions de neige demandent de la prudence mais nous profitons d’une neige fantastique de bas en haut et avons le privilège de tracer tout l’itinéraire. Quelle chance ! Une sortie mémorable à biens des égards …

Après une soirée très agréable en compagnie de Caroline et Lorenzo, Hugues et moi rechaussons les peaux le lendemain pour le col du Grand Etret. Changement de décor puisqu’au parking nous découvrons des centaines de voitures d’italiens venus profiter des pistes de ski de fond mais aussi de cette randonnée facile et sûre. Celle-ci se révèle relativement éprouvante et monotone même si elle a l’avantage de nous faire prendre conscience des possibilités offertes par ces différents vallons. Sans parler de la neige sublime à la descente !

Un beau week-end qui en appelle d’autres. Merci Hugues !

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *