Une semaine à Cham’

By Bertrand, 26 juillet 2008

Des Aiguilles Rouges au refuge Albert Ier, du Col de la Table au refuge du Trient, du passage de Saleina aux Aiguilles Dorées, de la Pointe Lachenal au Grand Capucin, le résumé en images d’une semaine sensationnelle avec en point d’orgue l’ascension du mythique Grand Capucin.

chamonix-ete-2008 068

Martin et moi au sommet de l'Aiguille du Tour

Première journée dans les Aiguilles Rouges, avec Vincent, à la Cathédrale. Un environnement exceptionnel entre l’Aiguille Verte, les Grandes Jorasses et le Mont Blanc.

IMG_1412

La Cathédrale dans le massif des Aiguilles Rouges

Une fin de parcours inoubliable avec ce pas dit de Carl Lewis. Même pas peur !

IMG_1430

Le pas de Carl Lewis !

chamonix-ete-2008 029

Vincent en équilibriste

Deuxième jour dans les Aiguilles Rouges et la voie « L’an d’Emile », la face sud de la célèbre voie de l’Index. Martin est là pour assurer, Vincent et moi, mais aussi deux fillettes anglaises ! La journée se finit par un coup de « canon » impressionnant et inattendu, heureusement nous étions déjà en bas…

chamonix-ete-2008 013

Vincent et moi

Le soir même, départ en fanfare pour le refuge Albert Ier. Le sac plein de matériel, un réchaud, une boîte de raviolis mais surtout beaucoup d’envie. La première fois que je suis monté au refuge la route s’arrêta là pour cause de mauvais temps. Cette fois, nous irons beaucoup plus loin.

chamonix-ete-2008 046

Martin devant le glacier d'Argentière

IMG_1447

Le Chardonnet et l'Aiguille Verte

Le lendemain, départ matinal pour notre première course de la semaine et ma première vraie course: l’Aiguille du Tour par le couloir de la Table. Une pente de 300m à 40-45° puis 150m de rocher pour arriver à un beau belvédère sur le plateau du Trient. Redescendre par la voie normale bondée de monde, l’ascension était plus agréable…

IMG_1446

Martin va me guider dans ce couloir

IMG_1448

La table qui a donné son nom à ce couloir

Direction la cabane du Trient (en Suisse) où nous sommes très content de trouver un gîte. La cabane est très bien tenue et nous offre un hébergement de qualité même si le gardien n’est pas à la hauteur. Nous traversons le plateau du Trient, une incroyable étendue neigeuse à l’abri de toute civilisation. Une détente et un éloignement incroyables. Arrivée matinale au refuge (11h) et après-midi reposante avant une grande course, la traversée des Aiguilles Dorées. Réveil à 2h.

Départ à 3h avorté de façon spectaculaire par l’orage… Nouveau départ à 9h pour une balade très agréable vers le bivouac de l’envers des Dorées. De bivouac il n’a que le nom car il s’agit d’un confortable petit gîte. Le temps est superbe ainsi que le paysage d’ailleurs. La remontée par la fenêtre de Saleina finit de nous achever. Un beau moment qui se conclut par un bon Rösti !

chamonix-ete-2008 072

Les Aiguilles Dorées

IMG_1451

Après bien des émotions la journée se transforme en randonnée glaciaire

IMG_1459

Mmmmh des röstis

Mercredi, 2h du matin. Nouveau réveil matinal avec la ferme intention de s’échapper cette fois vers les Aiguilles Dorées. L’orage gronde et nous fait patienter jusque 4h avant de nous laisser le champ libre. La journée sera longue (plus de 15h), exhaustive, compliquée. Le chemin compliqué et un rocher de mauvaise qualité et d’une grande variété (rocher, glace, neige, pure escalade). Quelques points positifs tout de même avec une traversée effectuée de bout en bout, un beau 6a en grosses ouvert par Martin et une grosse expérience accumulée. On a eu chaud tout de même…

chamonix-ete-2008 076

Départ matinal pour la traversée des Aiguilles Dorées

IMG_1464

Passage en 6a au col Copt

Secoué par la veille, nous décidons de rentrer tranquillement à Chamonix pour une journée de repos bien méritée. Décompression… Puis départ pour ce dernier week-end avec Jean-Marc. Au programme, le samedi Pointe Lachenal et le dimanche Grand Capucin un rocher mythique qui fait sourire tous nos interlocuteurs 🙂

Pointe Lachenal: premier contact avec le « graton » chamoniard pour une voie en 6b max de 250m. L’escalade est sublime avec de nombreux passages en fissures. Un vrai bonheur.

chamonix-ete-2008-M2 013

Jean-Marc dans les fissures de la Pointe Lachenal

chamonix-ete-2008-M2 017

En dülfer

chamonix-ete-2008-M2 020

Martin et moi dans les plus belles fissures du massif

Le paysage sommital est époustouflant. Descente en rappels frileuse et longue marche vers le refuge de Torino en Italie pour un bon plat de pâtes et une bonne nuit avant l’assaut final.

Départ matinal pour le Grand Capucin. Nous entreprenons la voie des Suisses dans sa première partie (6a) puis enchaînons par Ô Sole Mio (6b+).

IMG_1497

Le jour se lève sur notre ascension

L’accès aux premières longueurs est délicate notamment du fait de la rimaye. La vue est superbe sur tout le trajet, la grimpe superbe même si techniquement très difficile (compliquée par l’absence de soleil sur ce versant qui frigorifie les mains). Le crux en 6b+ est véritablement très difficile mais l’arrivée au sommet est un moment unique. La descente sera marquée par une chute de pierres un peu trop proche…

IMG_1492

Le Grand Capucin

IMG_1505

Jean-Marc nous ouvre la voie

chamonix-ete-2008-M2 030

Le Trident

IMG_1518

Martin au sommet

chamonix-ete-2008-M2 049

Yes, on l'a fait !

3 Comments

  1. Elodie dit :

    Excellent! Ca donne tellement envie, et les photos sont superbes!

  2. Bertrand dit :

    merci 🙂

  3. […] Une semaine à Chamonix et l’escalade du Grand Capucin […]

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *