Traversée des Ecandies

By Bertrand, 11 septembre 2015

Notre idée première était d’aller à la Dent D’Hérens. Après la voie normale de la Dent Blanche quelques jours plus tôt, l’envie de poursuivre dans la même lancée était forte ; parcourir de belles arêtes classiques sur des sommets de 4000 emblématiques.

Malheureusement la pluie qui s’abat avec abondance sur les vitres de l’appartement nous fait rapidement déchanter et comprendre que notre plan est en train de sombrer.

Dans de pareils cas, il est bon d’avoir en réserve une liste de plans alternatifs. Lectures, photos, récits, peu importe d’où vient l’inspiration, pourvu que cette liste existe déjà dans un coin de notre tête. Il me semble en effet que la connaissance préalable du champ des possibles augmente considérablement nos capacités d’adaptation. Comme si l’esprit acceptait d’autant plus le changement que ce qu’on lui propose lui est déjà « connu » d’une manière ou d’une autre.

Nous nous sommes donc dirigés vers une belle classique que nous avions repéré il y quelque temps déjà : la traversée des Ecandies. Et nous n’avons pas regretté notre choix. Les ingrédients de cette course sont : un vallon sauvage et charmant ; une arête effilée au rocher parfait ; un cadre enchanteur au pied des glaciers. La visite de ce val d’Arpette est un must (voir aussi Plaisir d’automne).

Pour le reste je ne peux que conclure sur ceci : Lisons ! Observons ! Parlons ! Imaginons de beaux projets. Car ils viendront peut-être illuminer une belle journée.

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *