Tchao Godillo – Pointe Dzérat

By Bertrand, 22 août 2017

Il est 14h. Bruno et moi avons passé une très belle journée de grimpe sur le calcaire du versant Sud du Bargy. Le soleil brille. Plus qu’un rappel et nous aurons fini la descente quelque peu vertigineuse qui nous ramène sur le sentier d’approche.

Le panorama est grandiose sur toute la chaîne des Aravis et la discussion oscille entre fromage et projets futurs d’escalade. Nous blaguons alors gentiment sur le contenu de ce présent compte rendu de course. Quel en serait le fil conducteur ? Spontanément Bruno me dit : le froid.

C’est vrai qu’il a fait froid ce matin. 9 degrés au parking, quelque degrés de moins au pied de la voie et un brouillard givrant qui glace les extrémités. Saisissant lorsque quelques heures plutôt nous etouffions dans la canicule citadine de Genève. Mais au fond n’est-ce pas un peu ce que nous revenons systématiquement chercher dans ces contrées hautières ? Une mise en difficulté volontaire pour mieux apprécier le retour à un confort précieux et en danger de le croire éternel.

2 Comments

  1. Bruno dit :

    C’est clair que la montagne, faut la mériter! Et la difficulté n’est pas toujours là où on la prévoie; pour le coup, même une voie tranquille devient une aventure!

  2. MD dit :

    Belle sortie les gars 🙂

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *