Les Perrons – Le premier matin du monde

By Bertrand, 3 septembre 2014

J’ai attrapé, un coup de soleil, un coup d’je t’aime…. Contrairement à la chanson de Richard Cocciante que Stéphan fredonne toute la journée, nous ramenons beaucoup de cette intense journée en montagne, mais certainement pas de coup de soleil !

Froid, vent, neige et pluie, les éléments ne nous ont pas épargnés. Pourtant la voie aurait largement mérité un peu de clémence des cieux. Ouverte en 2009 par Michel Piola, elle offre une escalade de grande classe sur une face décidément pleine de surprises. Au milieu de toutes les voies équipées de spits de la face, « Le premier matin du monde » fait figure d’exception. Elle remonte au mieux, sur 350 mètres, un jeu de fines fissures qui se prête bien à la pose d’équipement « trad ». Ces fissures sont seulement interrompues par un mur raide et compact qui donne sa cotation maximale à la voie de 7a+, libéré avec brio par Stéphan.

Pourquoi allons nous en montagne ? Cette question a fait couler beaucoup d’encre et continue d’interroger. Cette journée m’a incité la réflexion suivante. Nous partons aussi, en montagne, pour notre compagnon de cordée. Car nous sentons que cette course va lui plaire, qu’elle sera source d’énergie positive.

Cependant, sur le chemin du retour, alors que l’énergie dilapidée a laissé en grande partie place au contentement, mes songes sont bien différents. Moi qui croyait donner, je marche avec la ferme conviction d’avoir plus reçu qu’offert.

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *