Face Sud de l’Aiguille du Midi – « La Rébuff' »

By Bertrand, 18 juillet 2010

Cela faisait longtemps que je désirais parcourir cette voie mythique du massif décrite dans de nombreux topos comme un « petit bijou ».

IMG_1509

La face Sud de l'Aiguille du Midi depuis le sommet du Grand Capucin (avec l'itinéraire en rouge)

Ouverte par Gaston Rébuffat et Maurice Baquet en 1956, cet itinéraire en face Sud de l’Aiguille du Midi a tout pour faire rêver. Un granit franc, un itinéraire logique suivant une longue fissure et une escalade variée en dalles, surplombs, fissure et traversée. Enfin ce monolithe posé en plein coeur du massif du Mont Blanc offre un panorama exceptionnel. Seul bémol, la fréquentation qui est à la hauteur de la réputation de la voie grâce à son accès facile depuis le téléphérique de l’Aiguille du Midi.

SANY0010

La face Sud de l'Aiguille du Midi

Après deux tentatives avortées pour cause de météo capricieuse, ce week end de la mi-juillet 2010 est le bon pour Fabien et moi et nous nous présentons plein de hardiesse au pied de ce monument. Comme attendu nous ne sommes pas les seuls mais étonnemment seule 1 cordée nous précède et nous pouvons rapidement nous mettre en route.

SANY0017

Quel bonheur d'être sur ce rocher de rêve sous un ciel d'un bleu céleste

Nous avions bien révisé le topo avant d’entreprendre la voie. Ainsi savions nous que la deuxième longueur n’est pas des plus évidentes. Il faut en effet effectuer une traversée sur la gauche sous un grand toit. Puis, le mieux est de sortir de ce passage afin de poser son relais un peu plus haut afin d’éviter un trop fort tirage lors de la longueur suivante qui zigzague. Arrivé au relais, ravi de ce passage aérien, je peux observer tranquillement la fissure en Z juste au dessus de nous, une partie caractéristique de la paroi.

SANY0020

La fameuse fissure en "Z" de la troisième longueur

Enfin tranquillement oui et non, car la cordée devant nous hurle et jure à tue tête ce qui gâche un peu ce moment paisible. D’autant que la cordée derrière nous essaie de nous doubler avant de caler sous le toit ce qui nous oblige à des manoeuvres de corde que l’on aurait aimer éviter. J’en profite pour sympathiser au relais avec Jean Afanassiev, un guide bien connu dans la vallée. J’apprends alors qu’il se consacre désormais à des documentaires. Dans la discussion je lui relate la belle escalade que j’ai faite quelques mois plus tôt à la pointe Lachenal, Harold et Maud. « Mais c’est moi qui l’est ouverte, je ne m’en rappelle pas bien, est-ce que cela est dur ? » me demande t-il amusé !

SANY0034

Peace and Love

La fissure en Z ainsi que le reste de l’escalade sur le plus pur granit de Chamonix se révèlent aussi passionant que dans mes songes et c’est avec beaucoup de bonheur que nous progressons sur ce magnifique rocher. C’est un jeu subtil, fait de délicats passages en dalle demandant souplesse et équilibre, qui permet de joindre les lignes d’écailles bien rares dans cet impressionnant bouclier. On place finalement très peu sinon aucune protection et nous nous laissons guider par le cheminement astucieux de cette fissure.

SANY0026

Une cordée sur une voie voisine, dans un cadre de neiges éternelles somptueux

Avant d’emprunter les dernières longueurs nous piquons à droite dans un couloir de rochers afin de rejoindre la sortie « Digestive Crack » en 6a+ qui nous offre un beau morceau d’escalade subtile sur une arête bien protégée de spits.

SANY0053

Fabien profite des derniers moments de calme au sommet avant le rapide retour à l'Aiguille

Une fois au sommet la foule de touristes nous rappelle le dur retour à la réalité après cette envolée de rêve. Mais quel pied, merci Gaston !

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *