La Dent d’Oche

By Bertrand, 21 juin 2008

Le plus beau sommet du Chablais
Le 21 juin 2008, première ascension avec Stéphanie
Eté 2010, boucle depuis Novel, nuit au refuge, avec Stéphanie
Le 31 octobre 2010, premier sommet pour Manu
Le 7/8 mai 2011, 2 jours dans le Chablais avec Lolo

Le plus beau sommet du Chablais

La Dent d’Oche est le sommet emblématique du Chablais. Culminant à  2222m d’altitude, elle est pourtant moins haute que les deux autres sommets du fameux triptyque chablaisien, les Cornettes de Bise et le Mont de Grange, tous deux hauts de 2432m. Cependant, contrairement aux deux autres, la Dent d’Oche est parfaitement visible depuis de nombreux endroits de la vallée ce qui assure sa célébrité locale.

C’est d’ailleurs la contemplation de sa face nord depuis Thonon-les-Bains, qui m’a donné l’envie d’accéder à son sommet. Cette face, minérale et abrupte, semble bien inaccessible et ne laisse en rien présager de ses douces pentes en face sud qui se prêtent admirablement à une randonnée d’altitude vertigineuse.

DSC00967

La Dent d'Oche depuis Thonon les Bains

L’attrait pour une montagne peut être liée à de nombreux paramètres. L’intérêt technique d’une voie, un belvédère de choix, un nom parfois, une renommée et sa physionomie bien sûr. C’est le cas de la Dent d’Oche. Aussi son élégance est pour moi l’égal de l’Aiguille Verte ou du Cervin. Ceci est certainement lié aux longues heures que j’ai pu passer à l’observer et qui ont créé un lien invisible avec ce sommet que je ne me lasse pas de parcourir ou d’observer.

Le montée au sommet, voie « normale », est celle qui part depuis le parking du restaurant la Fétuière (adresse chaudement recommandée pour ses délicieux beignets de pomme de terre et ses coupes de fruits rouges et sorbets) jusqu’aux chalets d’Oche. L’ascension emprunte alors les lacets remontant la face sud de la Dent d’Oche.

IMG_2677

La Dent d'Oche depuis le Mont Baron

Dans le dernier tiers de la montée, le terrain devient plus rocheux et nécessite d’utiliser ses mains pour progresser. Des chaînes sont installées dans les passages les plus aériens. Une fois arrivé au refuge de la Dent d’Oche, il reste 20 minutes d’ascension, la plupart du temps très aérienne, avec de nombreux passages sur le fil d’une arête avant d’atteindre le sommet. Celui-ci offre un magnifique point de vue sur le Chablais et si le temps est suffisamment dégagé, sur le Mont Blanc. La descente s ‘effectue soit par l’itinéraire de montée soit par une traversée spectaculaire de la Dent d’Oche.

IMG_1368

Vue sur le Mont Blanc lors de la montée

La montée peut également se faire depuis Novel, au-dessus de Saint Gingolph qui rejoint la route normale au niveau de la partie rocheuse. Combinée avec la traversée de la Dent d’Oche et le passage par le col de Bise, cette boucle autour de la Dent d’Oche est grandiose, toujours entre lac et montagne.

Royaume des chamois et des bouquetins, il n’est pas rare d’apercevoir des familles lors de l’ascension, notamment au niveau du refuge. Celui-ci permet aux randonneurs de s’arrêter pour la nuit et de profiter au petit matin d’un lever de soleil grandiose sur le Léman.

IMG_1361

Chamois aux chalets d'Oche

Le 21 juin 2008, première ascension avec Stéphanie

Première ascension de la Dent d’Oche et première randonnée avec Stéphanie. Le moment fort restera le point de vue à quelques mètres du refuge, sur une épaule de la montagne, avec une vue splendide sur le Léman, inoubliable.

IMG_1385

Stéphanie et moi devant la croix située à quelques mètres du sommet

IMG_1390

Au sommet, devant le Mont Blanc

Eté 2010, boucle depuis Novel, nuit au refuge, avec Stéphanie

Stéphanie et moi décidons de partir pour une grande boucle autour de la Dent d’Oche et de profiter d’une nuit au sommet. En effet, mon grand-père ne cesse de vanter les mérites du lever de soleil sur le Léman et nous voulons y assister de nos propres yeux. La montée depuis Novel est rapidement effectuée, et malgré un départ tardif, nous sommes à l’heure pour la soupe au refuge. Celui-ci et d’un confort modéré et malgré une nuit modeste, nous sommes suffisamment enthousiastes pour nous lever de bonne heure et assister à ce spectacle saisissant. Nous ne nous attardons pas trop dehors cependant car le froid se fait rapidement sentir. Le reste de la boucle est relativement long, mais nous sommes récompensés par la présence de familles de bouquetins. Une fois arrivés à Saint Gingolph, une bonne crêpe sur le port suffit à guérir tous nos maux !

Le 31 octobre 2010, premier sommet pour Manu

Deuxième visite de ce sommet à quelques mois d’intervalle, après la montée par Novel cet été avec Stéphanie. L’ambiance est toujours aussi bonne surtout lorsque l’on part aux aurores et que l’on peut profiter de la montée et du sommet seuls (enfin avec les chamois tout de même). La montagne avait recouvert ses habits d’hiver en ce dernier jour d’octobre. La partie finale en neige dure renforce l’aspect « montagne » de l’ascension et a offert un beau premier sommet à mon beau-frère préféré qui a apprécié. Nous sommes redescendus en un temps record à la Fétuière mais à ne plus refaire car cela fait mal aux genoux…

IMG_3456

Manu lors de la montée aux couleurs automnales

IMG_3466

Allez on y est presque Manu

Le 7/8 mai 2011, 2 jours dans le Chablais avec Lolo

Lolo et moi nous retrouvons à Genève pour deux jours de randonnée dans le Chablais. Au programme du premier jour, ascension et traversée de la Dent d’Oche, passage par les portes d’Oche pour admirer le Lac de Darbon, col de Bise et enfin arrivée au Refuge des Chalets de Bise. L’arrivée au refuge récompense cette longue journée et nous offre une vue admirable sur les Cornettes de Bise. La soirée sera animée par un groupe de randonneurs venus profiter de ce coin de paradis avec leurs…bébés. Heureusement nous avons prévu de nous réveiller tôt le lendemain 😉 La soirée est animée par la bouteille de vin blanc du Château de Ripaille que nous avons ramenée jusque là haut, et par une bonne partie de belote.

IMG_3995

Lolo tout frais en arrivant aux Chalets d'Oche

IMG_4024

Yes !

IMG_4025

Deux potes au sommet

IMG_4036

Le lac de Darbon depuis les portes d'Oche

IMG_4046

Repas ****

Le lendemain nous remontons le ruisseau de Bise jusqu’à la frontière Suisse, avant d’emprunter la vertigineuse arête  qui nous ramène au col de Bise. Le vide de chaque côté impressionne Lolo qui souffre de vertige mais ne se dégonfle pas pour en finir. Une énorme colonie de chamois borde le chemin et provoque un bouchon de grimpeurs impressionnés par cette présence.

IMG_4069

Les bouquetins ne sont pas farouches

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *