granite (3)

Bio

Rien ne me prédestinait à la montagne.

Une enfance sur les plateaux de Lorraine. Parcours classique d’un garçon qui se débrouille pas trop mal en classe. Bac, prépa, école de commerce et sans trop se poser de questions, une trajectoire qui se dessine, qu’on n’a ni trop choisie, ni trop réfléchie. Des expériences, des rencontres riches et variées cependant. Fin d’études à Shanghai, un job dans la finance à Paris puis à Londres. Seulement, mon parcours devait prendre une trajectoire inattendue. Illogique. Une rupture.

Premiers pas sur la résine parisienne, le grès des blocs de Fontainebleau, prise de hauteur sous le soleil des calanques de Marseille et révélation, l’ascension du Grand Capucin à Chamonix. La passion avait pris racine.

Une rupture, certes, mais pas une cassure. Conscient de l’importance grandissante que prenait la verticalité dans ma vie, je n’ai cependant pas le caractère de celui qui plaque tout par passion. Ma vie est celle d’un funambule constamment à la recherche de son équilibre. Equilibre entre une vie d’avant assumée et une vie d’après rêvée. Ce funambulisme m’a fait quitter les bureaux londoniens pour les bords du Léman. Un signe concrêt que ma vie prenait un tournant.

Aujourd’hui je suis en transhumance. Mes racines m’aident à tenir debout. Mes rêves me permettent de tenir un cap.

Y a que les routes qui sont belles
Et peu importe où elles nous mènent…

J’ai donné à cet espace le nom de Compagnons de cordée. Tout simplement car tout ceci n’a de sens que si le plaisir est partagé.

Mais la montagne n’est pas tout. Je crois aussi profondément que l’équilibre se nourrit de diversité. Cela le rend plus difficile à trouver, mais tellement plus intéressant.

J’ai la chance d’être encordé à une famille et des amis merveilleux. Leur confiance est mon moteur.

 

Cliquez ici pour vous abonner aux nouveaux articles (Flux RSS)

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *